Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Loi de santé, l'avis d'un patient - Medecine / Foxoo
Local-events / Vos évènements relayés sur Twitter GUIDE   SUIVRE
Ma ville   Mes évènements   Annoncer un évènement
Source : Evan Publié le 16/03/15 | Vues : 191

Loi de santé, l'avis d'un patient / Medecine


Habitant sur le parcours de la manifestation parisienne des médecins du 15 mars 2015, j'ai eu le plaisir de recevoir le tract de l'ISBAR-IMG, Intersyndicale Nationale Autonome Représentative des Internes de Médecine Générale.


Le tract m'interpellant directement avec la question « Qu'en pensent les patients ?», je me permets de donner mon avis, celui d'un patient, sur ce qui semble le principal sujet d'inquiétude des médecins, à savoir la généralisation du Tiers Payant.

Le Tiers Payant est une mesure de simplification de notre vie quotidienne. En cela c'est une bonne chose. Il est ubuesque de faire un chèque de 35 euros à un médecin si le paiement a vocation à être remboursé ensuite. Que la consultation soit payée directement aux médecins par les organismes payeurs est plutôt logique.

Le Tiers Payant peut créer un risque de surconsommation de soins, ce qui serait à l'avantage des médecins (plus de visites, plus de recettes) mais conduirait à plus de cotisations sociales pour les patients. Il est possible de responsabiliser financièrement le patient en instaurant une franchise pour chaque visite, avec un plafond mensuel pour ne pas pénaliser les malades chroniques. A l'idéal cette franchise, cumulée mensuellement en fonction des visites, serait déduite d'un Revenu de Base (ex. RSA) versé à tout un chacun. Mais, l'idée du Revenu de base, pourtant logique pour assurer une bonne solidarité tout en évitant les effets de seuils des aides sociales, n'est pas encore dans les tuyaux des partis politiques en alternance au pouvoir. Dans un premier temps, on passera probablement par un prélèvement bancaire de la franchise, ce qui, à l'heure du numérique, n'est pas insurmontable.

L' inquiétude légitime des médecins porterait sur une augmentation substantielle de leurs démarches administratives pour se faire payer les consultations par la Sécurité sociale ou les quelques 600 mutuelles françaises. On comprend mal en effet qu'un médecin, formé pour soigner, passe une grande partie de son temps à faire de l'administratif. Cette inquiétude serait compréhensible il y a une dizaine d'année. Elle ne l'est plus aujourd'hui, à l'heure du haut débit et des technologies de l'information qui devraient permettre précisément de simplifier à l'extrême vos démarches. Exigez des instances étatiques un système informatique performant qui vous libère de ces tâches, c'est un meilleur combat que celui de refuser la simplification de la vie quotidienne des français.

Quant aux 600 mutuelles, leur nombre semble une anomalie historique mettant en évidence l'urgence d'une réforme complémentaire. J'ai cru comprendre que le cumul de leurs coûts de fonctionnement était équivalent au déficit de la branche maladie de la sécurité sociale. Supprimer les mutuelles pour revenir à une couverture intégrale par la sécurité sociale est donc une question qu'il est légitime de poser pour l'avenir du système de Santé.

Evan
Twitter @evan_lg

Commenter

Partager :
Facebook
Commentez Loi de santé, l'avis d'un patient
Pour poster un tweet, cliquez sur l'oiseau. Gardez le lien vers la page foxoo.
Pour commenter ou répondre, cliquez sur la zone date-heure du tweet.