Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web.

Évaluation du plan pour préserver l’efficacité des antibiotiques - Medecine / Foxoo
Local-events / Vos évènements relayés sur Twitter GUIDE   SUIVRE
Ma ville   Mes évènements   Annoncer un évènement
Source : #4900 Publié le 11/04/11 | Vues : 54

Évaluation du plan pour préserver l’efficacité des antibiotiques / Medecine


A l'occasion de la Journée mondiale de la santé consacrée à la lutte contre la propagation mondiale de la résistance aux antimicrobiens, le Haut Conseil de la santé publique publie, aux éditions La Documentation Française, un rapport d'évaluation du plan national pour préserver l'efficacité des antibiotiques 2007- 2010. Cette évaluation a été menée à la demande de la Direction générale de la santé.


Il y a 10 ans, la France, avec 100 millions de prescriptions par an, était en tête des pays européens pour la prescription d'antibiotiques en ville et au troisième rang pour la prescription hospitalière, sans que la santé des Français ne puisse justifier cette situation. Notre pays atteignait des taux records de proportions de souches résistantes et d'incidence d'infections à germes résistants aux antibiotiques parmi certaines espèces bactériennes, tant en milieu ambulatoire (pneumocoques, streptocoques du groupe A) qu'à l'hôpital (staphylocoques dorés résistants à la méticilline).

La consommation globale d'antibiotiques en France a nettement diminué entre 2000 et 2008 : de 15 à 20% en ville et de 10 à 15% à l'hôpital. Mais notre pays reste encore au 4ème rang européen en 2008 et d'importantes disparités existent selon les régions. De plus, la consommation d'antibiotiques est de nouveau à la hausse en 2009. En termes de résistance, le bilan est contrasté.

En 2007, des réductions de 30% de la proportion des souches de pneumocoques de sensibilité diminuée à la pénicilline à l'origine d'infections graves (méningites ou septicémies) et de 25% de l'incidence des souches hospitalières de staphylocoques dorés résistants à la méticilline ont été constatées. Sur la même période, d'autres bactéries multi-résistantes sont à la hausse, et émergent de nouvelles souches résistantes pour lesquelles les solutions thérapeutiques se réduisent. Leur diffusion est pour l'instant limitée au milieu hospitalier.

Les 2 plans nationaux visant à préserver l'efficacité des antibiotiques, mis en place en 2002 et 2007 par le ministère de la Santé, conjugués à une politique déjà active de lutte contre les infections nosocomiales, et à une intensification de la prévention vaccinale de certaines bactéries, ont permis d'obtenir des résultats positifs. Le HCSP constate que les résultats obtenus sont insuffisants et fragiles comme le montrent les évolutions récentes de la consommation et de la résistance aux antibiotiques. La préservation de l'efficacité des antibiotiques reste un problème de sécurité sanitaire et de santé publique.

Acheter / Commander le livre... Evaluation du plan pour preserver l’efficacite des antibiotiques


En savoir plus
Partager :
Facebook